État de la migration dans le monde - Chapitre 9

Mobilité humaine et adaptation aux modifications de l’environnement

Nombre de pages: 
34
Année: 
2020
Disponible en English, Spanish
Électronique copie seulement
Description: 

Des millions d’hommes, de femmes et d’enfants du monde entier migrent chaque année en prévision ou par suite du stress environnemental. Des phénomènes tels que les cyclones, les inondations et les feux sauvages détruisent des habitats et des biens et contribuent aux déplacements de personnes. Des processus à évolution lente – tels que l’élévation du niveau de la mer, les changements de pluviométrie ou les sécheresses – mettent en péril les moyens de subsistance et l’accès à la nourriture et à l’eau, et peuvent peser sur la décision de partir en quête de conditions de vie plus tenables. Les progrès de la météorologie et d’autres sciences qui fournissent des informations sur l’évolution et la vitesse du changement climatique portent à croire que des dérèglements, qu’il s’agisse de phénomènes météorologiques extrêmes ou de modifications à grande échelle dans des écosystèmes, se produisent à un rythme et à une intensité jamais encore connus sur Terre. On s’attend à ce que le changement climatique d’origine humaine influe de plus en plus sur les migrations et d’autres formes de déplacement entrepris pour gérer ces risques changeants.

Ce chapitre donne un aperçu actuel des modifications de l’environnement et des diverses formes de mobilité humaine. Il commence par examiner différents points de vue sur le changement environnemental et la migration, selon lesquels la mobilité humaine – y compris la migration – est une question soit de sécurité, soit de protection, soit d’adaptation et de gestion des risques associés aux modifications environnementales. Il donne ensuite des exemples de migration environnementale issus de recherches empiriques menées dans le monde entier, puis résume les évolutions récentes survenues en la matière sur la scène politique internationale. En conclusion, il présente les conséquences pour la recherche, les politiques et les pratiques.

 

Thème: