Etat de la migration dans le monde 2008: Gestion de la mobilité de la main d’œuvre dans une économie mondiale en mutation

Number of Pages: 
599
ISSN: 
1561-5502
ISBN: 
978-92-9068-572-2
Year: 
2010
Available in English, Spanish
Softcover and Electronic copy
USD 80.00
Description: 

La formulation d’approches réalistes de la gestion de la migration internationale représente un défi considérable pour la communauté, qui nécessitera à la fois du temps et des efforts ces prochaines années. Selon quelles modalités devons-nous élaborer des strategies globales de gestion de la migration qui nous aideront à agir de manière cohérente ? Quel principes organisateurs faut-il adopter ? Existe-t-il un concept catalyseur qui permettrait de faire avancer le débat ?

Le problème tient en partie à la difficulté de parvenir à un consensus sur la nature fondamentale de la migration et de ses conséquences. Alors que la tendance actuelle, dont on se félicitera, consiste à reconnaître qu’elle peut avoir des effets bénéfiques, de nombreuses questions restent en suspens.

• La migration doit-elle être considérée comme un phénomène tout à fait « naturel », faisant partie intégrante du comportement humain et se produisant tout au long de l’histoire de l’humanité, ou comme un événement profondément « contre nature »dans la mesure Où il implique le déracinement (douloureux) d’individus contraints de quitter leur lieu de naissance et leur réinstallation (tout aussi difficile) dans d’autres pays ?

• Le processus permet-il de construire et de renforcer les nations ou conduit-il à les ébranler et les affaiblir ?

• Débouche-t-il sur l’enrichissement des pays d’origine grâce aux fonds rapatriés et au transfert de connaissances et de technologies qui l’accompagne ou sur leur appauvrissement en raison de la perte de compétences qui en résulte et du manqué de moyens consacrés au développement de possibilités d’emploi sur place ? La gestion de la migration serait-elle plus efficace si l’on privilégiait le maintien de la souveraineté nationale en la matière ou si le problème était livré aux forces du marché ?

• Les flux migratoires sont-ils essentiellement soutenus par une interaction complexe de facteurs économiques d’incitation et d’attraction ou par des réseaux de communication sociaux ?

Au milieu de toutes ces incertitudes, certains avis, qui méritent d’être approfondis, laissent entendre que contrairement à ce qui a pu être le cas dans le passé, la migration contemporaine est uniquement définie par les processus d’intégration économique et sociale collectivement connus sous le nom de mondialisation et liée à eux. L’argument est que volontairement ou non, ces évolutions sont largement responsables de la création d’un contexte sans précédent dans lequel la mobilité humaine cherche à s’exprimer à une échelle véritablement mondiale.

Etat de la migration dans le monde 2008 aborde directement ce problème et tente d’identifier les options politiques qui pourraient contribuer à l’élaboration de vastes stratégies cohérentes permettant de faire mieux correspondre l’offre et la demande de travailleurs migrants de manière sûre, humaine et ordonnée.

La partie A du rapport explore la nature et l’ampleur du besoin de telles stratégies par l’observation et l’analyse d’un vaste éventail de schémas migratoires contemporains liés à des motivations d’ordre économique, tandis que la partie B expose les solutions qu’il est possible d’envisager.

Table of contents: 
  • Remerciements
  • Liste des figures et des tableaux
  • Acronymes et abreviations
  • Avant-propos
  • Introduction
  • Partie A: Facettes de la main-d'oeuvre contemporaine, devenue mobile pour raisons economiques
  • Partie B : Gestion de la mobilite de la main-d'oeuvre dans une economie mondiale en mutation
  • Conclusion
  • Aperçus regionaux
  • Terminologie de la migration
  • Index alphabetique
  • Cartes